Dans les années 60, les femmes photographes de presse sont rares. Odile Montserrat fut l’une d’entre elles.

Sa passion naît lorsque ses parents lui offrent la fameuse boîte « Brownie Flash Kodak » pour ses dix ans. A l’époque, elle vit au Maroc, les sujets ne manquent donc pas…

Engagée en France aux « informations UNESCO », elle fait la rencontre de Lucio Attinelli qui écrivait pour « Le Ore », un magazine romain aujourd’hui disparu. Elle l’accompagne sur des reportages pour le magazine et rencontre Serge Gainsbourg en 1967. Entre eux naît une amitié sincère pendant laquelle elle fige des instants intimes. A cette époque, le photographe n’est pas un ennemi, mais au contraire un confident à qui l’on dévoile son intimité.

C’est ce qu’Odile Montserrat a vécu auprès de Serge, Jane Birkin et leurs enfants. Elle a conservé ces photos sans jamais les exposer au grand public.

Odile Montserrat a photographié toutes les plus grandes stars mondiales avant d’occuper le poste de chef de l’editing international du matériel « people » au sein de l’agence SYGMA.

TELECHARGEZ L’APPLI POUR AVOIR LE BOOK

 

widget-small-iphone-button-fr        widget-small-android-button-fr

 

Processed with MOLDIV

Capture d’écran 11france 5 en parle