Beaucoup de passionnés  croient que la meilleure façon de profiter d’un véritable cinéma maison est d’utiliser un projecteur plutôt qu’un téléviseur à écran plat. Un projecteur peut générer une image beaucoup plus grande que n’importe quel téléviseur, souvent à un coût beaucoup plus bas que les plus grands écrans plats. D’un autre côté, un projecteur a normalement besoin d’une pièce très sombre pour être à son meilleur, bien qu’un écran de technique de lumière ambiante (ALR) puisse vous aider .
 
 Il y a beaucoup à considérer lors de l’achat d’un projecteur. Voici quelques points importants à considérer:
1. DLP, LCD ou LCoS?
 
– En termes très généraux, les projecteurs DLP monopuce ont tendance à être l’option la moins chère, suivie par LCD, puis LCoS, et finalement DLP à 3 puces, bien que, bien sûr, il y ait un certain chevauchement.
– Les projecteurs LCoS ont tendance à avoir les meilleurs niveaux de noir et le contraste natif.
– Les projecteurs LCD et DLP ont tendance à offrir plus de luminosité que les modèles LCoS.
– Les projecteurs DLP ont tendance à présenter moins de flou de mouvement que les modèles LCD ou LCoS.
– Les projecteurs DLP et LCoS ont tendance à avoir un «facteur de remplissage» plus élevé (moins d’espace entre les pixels) que les écrans LCD, ce qui réduit l’effet «porte d’écran».
– Les projecteurs DLP monopuce peuvent présenter «l’effet arc-en-ciel», dans lequel les spectateurs voient des arcs-en-ciel momentanés, en particulier dans les images sombres aux reflets clairs, comme les réverbères ou les phares de voiture. Certaines personnes sont plus sensibles à cela que d’autres.
– Les projecteurs LCD, LCoS et DLP à 3 puces ne présentent pas l’effet arc-en-ciel.
– Si vous envisagez d’utiliser un projecteur DLP monopuce, essayez d’en regarder un pendant un moment pour voir si vous êtes dérangé par l’effet arc-en-ciel.
– Dans les projecteurs DLP monopuce, les composants rouge, vert et bleu de l’image sont parfaitement alignés ou « convergés » car il n’y a qu’une seule puce qui restitue les trois couleurs. Dans les modèles LCD, LCoS et DLP à 3 puces, les trois composants de couleur peuvent ne pas être parfaitement alignés. La plupart offrent des contrôles de convergence, mais ils peuvent ne pas corriger complètement toutes les erreurs de convergence.
2. Puissance lumineuse :lumen
– La puissance lumineuse maximale d’un projecteur est mesurée en lumens ou ANSI lumens.
– Comme les puissances nominales des amplificateurs audio ou des récepteurs AV, les fabricants mesurent la puissance lumineuse de manière à obtenir le plus grand nombre possible de signaux, ce qui peut ne pas refléter l’utilisation réelle.
– Dans les projecteurs DLP monopuce, la luminosité maximale de la lumière blanche est souvent beaucoup plus élevée que l’addition de la luminosité maximale du rouge, du vert et du bleu. La différence entre la lumière blanche et la sortie de lumière couleur peut potentiellement entraîner des couleurs plus pâles que la spécification de sortie de lumière semblerait indiquer. Ce n’est pas un problème avec les projecteurs LCD, LCoS et DLP à 3 puces.
– Plus la luminosité est élevée, plus l’écran pouvant être utilisé avec le projecteur est grand, et plus il est facile d’utiliser le projecteur dans une pièce avec une certaine lumière ambiante.
3.Distance de projection
 
– Ceci est la distance entre le projecteur et l’écran. En général, plus la distance de projection est grande, plus l’image sera grande. En outre, plus l’image est grande, moins elle sera brillante d’un projecteur donné.
– La distance de projection est déterminée par la taille de l’image que vous voulez projeter et limitée par la taille de votre pièce.
– La plupart des projecteurs disposent d’un zoom, ce qui permet une gamme de distances de projection.
– Les objectifs zoom sont normalement spécifiés avec un taux de zoom. Par exemple, 1,5x signifie que la plus grande taille d’image est 1,5 fois plus grande que la taille d’image minimale. Plus le rapport de zoom est grand, plus la distance de projection est grande.
– La gamme de distances de projection offertes par différents projecteurs est mieux identifiée à l’aide d’une calculatrice en ligne, comme celle-ci sur ProjectorCentral.com.
http://www.projectorcentral.com/projection-calculator-pro.cfm
– Une option est un projecteur à ultra-courte focale (UST) qui est placé sur le sol, dans une armoire ou sur le plafond très près de l’écran, qui mesure généralement environ 100 pouces de diagonale. Cela imite l’apparence d’un grand écran plat et peut sembler assez bon dans une certaine lumière ambiante si vous utilisez un écran technique.
4. Lens Shift
– Cette fonction déplace l’image horizontalement et / ou verticalement pour aligner l’image avec l’écran.
– Les projecteurs très bon marché n’offrent souvent aucun décalage d’objectif.
– Je recommande fortement d’avoir un projecteur avec décalage de l’objectif horizontal et vertical, ce qui rend le placement beaucoup plus flexible.
5. Mémoires d’objectif ou lentille anamorphique?
 
– Le rapport d’aspect natif de pratiquement tous les projecteurs de cinéma maison est de 16: 9 (1,78: 1), ce qui correspond au format des images de télévision modernes. Cependant, les projecteurs sont souvent appelés à générer des images de différents rapports d’aspect, y compris 1.85: 1 et 2.39: 1, qui sont les ratios d’aspect les plus communs pour les films.
– Lorsqu’un projecteur 16: 9 affiche un film avec un format d’image plus large, il y a des barres noires « boîte aux lettres » au-dessus et au-dessous de la zone d’image active. Certains pixels du projecteur sont utilisés pour reproduire les barres noires de la boîte aux lettres, laissant moins de pixels à utiliser dans l’image.
– Si vous obtenez un écran 2.39: 1, il y a deux façons de le remplir complètement avec l’image d’un film 2.39: 1: ajuster le zoom, le décalage de l’objectif et les commandes de mise au point ou utiliser un objectif anamorphique séparé.
– Ajuster le zoom, le décalage de l’objectif et la mise au point pour que l’écran soit entièrement rempli d’une image active « pousse » les barres noires de la boîte aux lettres au-dessus et au-dessous de l’écran.
– Sur certains modèles haut de gamme, les paramètres de zoom, de décalage d’objectif et de mise au point sont motorisés et peuvent être stockés dans l’une de plusieurs «mémoires d’objectif» et rappelés pour un contenu avec différents rapports d’aspect.
– Une lentille anamorphique étire l’image horizontalement, tandis que le projecteur agrandit électroniquement l’image verticalement, créant une image 2.39: 1 qui utilise tous les pixels dans le système d’imagerie du projecteur. Un projecteur doit avoir des capacités anamorphiques pour utiliser un tel objectif.
– La lentille anamorphique peut être montée sur un «traîneau» qui déplace l’objectif dans et hors du chemin de la lumière, ou il peut être placé de façon permanente dans le chemin de la lumière, et le processeur du projecteur compense avec le contenu de différents formats.
– L’achat d’un projecteur avec des mémoires de lentilles est généralement moins coûteux que l’utilisation d’un objectif anamorphique, qui peut coûter des milliers de dollars tout seul.
– L’utilisation d’un objectif anamorphique pour les films grand écran produit généralement une image plus lumineuse car tous les pixels du projecteur sont utilisés dans l’image. Cependant, il nécessite également une mise à l’échelle électronique, qui peut générer des artefacts visibles. Il peut également présenter une distorsion optique sur les côtés gauche et droit de l’image.
– Cette considération s’applique uniquement aux écrans 2.39: 1; Si vous obtenez un écran 16: 9, vous devrez vivre avec des barres de boîte aux lettres noires lorsque vous
regardez des films.
6. 4K / UHD ou HD?
– Il n’y a que quelques projecteurs 4K / UHD sur le marché pour un usage domestique, et ils sont plus chers que les modèles 1080p.
Les projecteurs 4K de Sony ont été les seuls sur le marché avec une véritable résolution 4K, soit 4096 × 2160, la même chose que le cinéma numérique. Le JVC DLA-RS4500 récemment annoncé a également une vraie résolution 4K.
– Plusieurs sociétés, dont Digital Projection, Optoma, SIM2 et Vivitek, ont annoncé des projecteurs qui utilisent la nouvelle puce DLP 4K / UHD, qui a une résolution de 3840 × 2160 en utilisant une technique de « doublage de pixels ».
– Epson et JVC proposent des projecteurs avec des imageurs 1080p qui déplacent rapidement les pixels d’un demi-pixel en diagonale, ce que certains ont appelé «faux-K». JVC appelle cet e-Shift, tandis qu’Epson l’appelle 4K Enhancement. Cette technique affiche 4 millions de pixels sur l’écran; 1080p affiche 2 millions de pixels, tandis que les vrais 4K et UHD affichent plus de 8 millions de pixels.
 je recommande d’utiliser un projecteur avec une résolution 4K / UHD.
7. HDR ou pas?
 
– La plage dynamique élevée (HDR) , la gamme de couleurs étendue (WCG), sont encore à leurs balbutiements .
– Ceci est particulièrement vrai pour les projecteurs; Il n’y a pas de normes ou même de recommandations pour la luminosité maximale ou la gamme de couleurs. En outre, la luminosité maximale que vous rencontrez dépend de la taille de votre écran.
– Il existe actuellement deux formats HDR principaux: HDR10, un standard ouvert et gratuit, et Dolby Vision, un système breveté propriétaire de Dolby. HLG est un troisième format qui pourrait devenir important dans le contenu de diffusion, mais le contenu qui l’utilise n’est pas vraiment disponible actuellement.
– Seuls quelques projecteurs implémentent le HDR10 – plusieurs modèles Sony et JVC ainsi que l’Epson LS10500 – alors qu’aucun d’entre eux n’implémente Dolby Vision à ce jour. Les nouveaux Sony devraient supporter le dolby vision avec une mise à jour du firmware.
– Le niveau d’éclairage maximal que la plupart des projecteurs compatibles HDR peuvent générer n’est souvent pas plus élevé que certains projecteurs conventionnels. Et en raison du fonctionnement du HDR, la luminosité globale de l’image sur le contenu réel est souvent inférieure, bien que la qualité de l’image soit généralement considérée comme meilleure que celle du SDR.
8. Lampe, Laser, ou  LED?
 
– La plupart des projecteurs de cinéma maison utilisent une lampe UHP (ultra haute performance, à l’origine ultra haute pression) pour l’éclairage.
– Les lampes changent de luminosité et de profil spectral au fil du temps, tombant à la moitié de la luminosité après seulement quelques milliers d’heures d’utilisation; ils sont également coûteux à remplacer.
– Certains projecteurs haut de gamme utilisent des lasers comme source de lumière. Ils sont généralement évalués pour durer 20 000 heures ou plus avec très peu de changement de luminosité ou de profil spectral, mais le moteur de lumière laser ne peut généralement pas être remplacé.
– La plupart des projecteurs de cinéma maison à éclairage laser utilisent un laser bleu qui fait briller un phosphore jaune; la lumière jaune est séparée en rouge et vert qui, avec la lumière laser bleue, éclaire les puces d’imagerie rouge, vert et bleu. C’est ce qu’on appelle un système de laser hybride ou de phosphore à pompage bleu (BPP).
– Les projecteurs de cinéma numérique à éclairage laser utilisent des lasers rouges, verts et bleus; ces unités sont très chères, mais elles peuvent être utilisées dans les salles de cinéma haut de gamme.
– Quelques projecteurs coûteux utilisent des LED rouges, vertes et bleues comme source lumineuse. Comme les lasers, ils sont conçus pour durer 20 000 heures ou plus avec très peu de changement de luminosité ou de profil spectral, mais le moteur d’éclairage LED ne peut généralement pas être remplacé.
9. Payer pour l’étalonnage?
 
– Un calibrage professionnel peut vous faire redécouvrir votre projecteur ou profiter au maximun des possibilté de votre videoprojecteur.
si vous ne pouvez pas le calibrer par un professionnel:
Ajustez simplement les commandes de base de l’utilisateur en utilisant quelque chose comme le disque WOW de Disney, et le projecteur sera aussi beau que possible sans un calibrage professionnel.
– Si le projecteur est supérieur à 2000 euro, un calibrage professionnel est plus intéressant.
– Je suis un grand défenseur de la visualisation du contenu comme le réalisateur l’a prévu, donc un étalonnage complet est important pour moi.
10. Budget et recommandations
– Comme mentionné précédemment, je vous recommande fortement d’avoir un projecteur avec décalage de l’objectif horizontal et vertical, ce qui vous donne une flexibilité dans le placement.
Si votre budget est modéré , certains bons choix en HD comprennent le BENQ  OPTOMA   monopuce DLP, Epson Home Cinema  LCD et Sony VPL-HW45ES , SXRD / LCoS.

– Si votre budget est confortable, vous avez le choix de machine HD tres performante entre l’Epson Pro Cinema LCD, le JVC DLA D-ILA / LCoS et Sony VPL-HW65ES , SXRD / LCoS.
L’Epson et le JVC ont des réglages d’objectif motorisés et des mémoires d’objectif le Sony a des ajustements manuels de l’objectif. L’Epson et le JVC offrent une amélioration de la résolution de changement de pixel à partir d’imageur 1080p et peuvent accepter des signaux vidéo 4K / UHD.
le sony applique un processeur reality creation qui à fait son succes.
– Si votre budget est large, vous avez le choix entre l’Epson Laser LCoS, le JVC  , D-ILA / LCoS), JVC DLA D-ILA / LCoS, et Sony VPL-VW360ES SXRD / LCoS. Tous ont des ajustements d’objectif motorisés avec des mémoires d’objectif, et tous peuvent accepter un signal vidéo 4K / UHD. Les modèles Epson et JVC offrent une amélioration de résolution de changement de pixel à partir d’image 1080p; le Sony est vrai 4K (4096 × 2160). L’Epson est compatible HDR et utilise un moteur laser hybride.

– Si votre budget est supérieur à 10 000 euro, certains bons choix incluent les projecteur laser 4K

le JVC DLA, Sony VPL-VW760ES SXRD / LCoS) , et Sony VPL-VW5000ES  SXRD / LCoS.

Tous ont une résolution native de vrai 4K avec des ajustements d’objectif motorisés et des mémoires d’objectif. Tous peuvent accepter un signal vidéo 4K / UHD et sont compatibles HDR.