Directive 1: Adaptez le nombre de haut-parleurs surround à la taille de la zone d’écoute.
Le nombre recommandé de haut-parleurs surround est une fonction des deux:
• La taille de la zone d’écoute. La plupart des gens peuvent comprendre qu’une grande pièce avec une grande zone d’écoute doit être couverte par davantage de haut-parleurs surround.
• La distance entre la zone d’écoute et les murs de la salle. En d’autres termes, pour une taille de pièce donnée, le nombre de haut-parleursaugmente avec la taille de la zone d’écoute. Cela est dû au fait que lorsqu’un auditeur est placé à proximité d’un haut-parleur, il existe un risque élevé que ce haut-parleur spécifique devienne une source dominante, entraînant l’essentiel de la scène sonore 3D vers ce point de mise au point unique.

Par conséquent, la seule solution consiste à utiliser davantage de haut-parleurs comme points d’ancrage dans l’image sonore 3D et à vous assurer que l’effet inutilement fort généré par la proximité des haut-parleurs à un siège spécifique ne concerne qu’une petite partie de toute l’image sonore 3D. Ceci permet donc de maintenir une localisation précise et une expérience immersive pour la plupart des spectateurs. De plus, pour assurer une image surround robuste à tous les auditeurs, l’angle entre deux paires d’enceintes surround adjacentes ne doit pas dépasser 60 °, même pour les auditeurs assis de ce côté de la zone d’écoute.

Directive 2: Adaptez le type de haut-parleur surround à la forme de la zone d’écoute. Un objectif fondamental du home cinéma immersif est de faire en sorte que tous les auditeurs du public partagent la même expérience. En d’autres termes, lorsqu’un effet est mélangé sur le côté, chaque auditeur doit le percevoir comme venant de ce côté. De même, lorsqu’un effet est mélangé à l’arrière, chaque auditeur doit le percevoir comme venant de l’arrière.

Lorsque la zone d’écoute est très longue ou très large et que, si les angles sont relatifs uniquement au point d’écoute de référence, les haut-parleurs latéraux ou arrière ne peuvent pas être localisés comme prévu pour tous les sièges. Les deux principales situations à éviter absolument sont:
• Lorsque la zone d’écoute est longue, évitez de placer un haut-parleur arrière qui pourrait être perçu comme étant à l’avant pour la rangée arrière. Comme illustré dans l’exemple suivant, un haut-parleur arrière droit situé à 135 ° de la position d’écoute principale (MLP) est placé à l’avant de la personne se trouvant sur le siège arrière droit.
• Lorsque la zone d’écoute est large, évitez les situations dans lesquelles une enceinte à droite pourrait être positionnée à gauche ou une enceinte à gauche pourrait être placée à droite pour l’un des sièges arrière. Comme illustré dans l’exemple suivant, une enceinte à droite à 120 ° est située à gauche lorsque la zone d’écoute est grande.

Ces distorsions spatiales résultent de la définition du placement des enceintes par rapport au MLP plutôt que de la prise en compte de la totalité de la zone d’écoute.
En cas de présence de plusieurs rangées, cette confusion de localisation est évitée pour tous les sièges si l’emplacement de toutes les enceintes surround est ajusté par rapport à la zone d’écoute, la zone d’écoute étant définie comme la zone contenant toutes les têtes des auditeurs.
• Toutes les enceintes latérales doivent être situées du côté de la zone d’écoute. Cette règle garantit qu’aucun auditeur ne peut entendre un haut-parleur droit du côté gauche ou un haut-parleur gauche du côté droit.
• Toutes les enceintes arrière / arrière doivent être derrière la zone d’écoute. Cette règle garantit qu’aucun auditeur ne peut entendre un haut-parleur arrière devant lui.
• Toutes les enceintes arrière gauche doivent être entendues à gauche de la zone d’écoute. Cette règle garantit qu’aucun auditeur ne peut entendre un haut-parleur arrière droit par la gauche. La même règle s’applique aux haut-parleurs arrière droits: ils doivent être entendus à la droite de la zone d’écoute. Cette règle peut ne pas être applicable dans toutes les situations et est moins critique que les deux règles précédentes, en particulier avec une zone d’écoute étendue par rapport à la taille de la pièce, ce qui nécessite de nombreux haut-parleurs arrière et arrière pour couvrir la distance entre les deux flancs.
Ces règles simples entraînent les limites et les domaines d’exclusion suivants:

Directive 3: dégagement en hauteur horizontal et vertical Dans toutes les situations avec plusieurs auditeurs, il est important d’éviter toute forme d’observation dans laquelle la tête d’un auditeur obstruerait le haut-parleur d’un autre auditeur. Lorsqu’un haut-parleur est bouché, l’équilibre tonal et la localisation du son sont affectés de manière dramatique. Cet impact négatif est incontrôlé car les auditeurs sont libres de bouger la tête.

Élever les haut-parleurs surround est également extrêmement important lorsque la zone d’écoute est grande par rapport à la taille de la pièce et lorsque les auditeurs peuvent s’asseoir à proximité du haut-parleur surround le plus proche, qui apparaît comme une source focalisée dans l’étape du son 3D. L’élévation des haut-parleurs surround réduit les différences de niveau et de distance entre les sièges, ce qui permet une reproduction surround plus uniforme pour tous les sièges.

Directive 4: Orientation optimale des haut-parleurs
Plusieurs méthodes d’orientation des haut-parleurs sont possibles en fonction des exigences du projet et du budget.
Le montage affleurant ou dans la douche est recommandé dans les projets nécessitant une intégration simple de haut-parleur sans systèmes de montage complexes. La localisation et l’expérience immersive seront

Directive 5: Il est recommandé de diriger les haut-parleurs vers le MLP si l’intégration permet un système de montage ou si les haut-parleurs sont pré-orientés. Cette orientation des haut-parleurs garantit une localisation, une immersion et un équilibre tonal optimaux sur le MLP, tout en minimisant les décalages de localisation pour les sièges latéraux. Cette méthode d’orientation des haut-parleurs fournit un résultat qui est (légèrement) moins dépendant de l’acoustique de la pièce car l’énergie projetée hors de la zone d’écoute est minimisée. Dans le cas particulier des enceintes surround, la méthode du cross-firing équivaut presque à pointer les enceintes vers le MLP. Comme les enceintes surround sont situées près du niveau de l’oreille et que le MLP se trouve quelque part au milieu de la zone d’écoute, un haut-parleur pointant vers le siège opposé sera également dirigé très près du MLP.